Blog d'illustration, dessin et peinture numérique

Bilan artistique et entreprise créative



L'année 2020 a été très chaotique à travers le monde et je ne parle pas "que" de la pandémie mondiale. Hélas ! ^_^'

Alors pour ce premier article de 2021, je vais commencer par te souhaiter le meilleur possible pour cette nouvelle année ! Je te souhaite aussi du courage, de la créativité, et tous les bonheurs possibles.


Je ne me suis jamais essayée à faire mon bilan artistique jusqu'ici. Surement, parce que j'avais l'impression de ne pas avoir grand chose à en dire. Sauf que chaque année, je plantais des graines sans le savoir. Finalement en 2019, et plus encore en 2020, elles ont commencé à porter leurs fruits.


Je dessinais beaucoup enfant, et pendant tout mon collège. J'ai choisi de faire un bac Arts appliqués, et j'ai donc passé aussi mes années de Lycée à dessiner aussi. Mais une fois sortie de mes études, je n'ai plus dessiné de manière sérieuse ou régulière pendant un peu plus de 10 ans. Pour te donner une idée de mon niveau, voici quelques gribouillages réalisés entre 2010 et 2015. Je ne datais pas mes dessins à cette époque, alors je ne suis pas certaine des dates, et c'est une compilation de quelques pages d'un très vieux carnet croquis. Je n'utilisais pas non plus de fixateur, ce qui donne un rendu assez barbouillé...

Je trouvais ça bien à l'époque. Je reviens de loin hein... Bon.


Après 10 années de travail pour différentes entreprises, je décide de créer la mienne.

Je prends alors la décision très risquée de quitter mon emploi pour créer mon entreprise selon les valeurs que je n'ai pas su trouver ailleurs : "créativité avant productivité, éthique avant compétitivité".

Je n'ai pas d'objectif très précis, je sais juste que je souhaite créer une entreprise créative avec laquelle je peux gagner assez d'argent sans avoir à tordre le coup de mes valeurs. Impossible ? Très certainement, mais je veux essayer quand même.

DISCLAIMER :

À ce moment-là, je prends ce risque, car je n'ai ni crédit, ni enfant à charge, ni voiture. En même temps, mentalement, je me sens à bout. J'ai bien conscience de la chance incroyable que j'ai de pouvoir faire ce que je fais sans pression financière.

Je ne juge en aucun cas tous ceux qui aimeraient faire de même, mais ne le peuvent pas.

Et si tu es dans la même situation que moi à l'époque, je ne te conseille pas de suivre mon exemple. J'ai pris des décisions irrationnelles qui auraient pu me mener au désastre.

J'ai eu beaucoup de chance et le soutien de mon entourage.

Éventuellement, j'espère que mon partage d'expérience te permettra d'éviter mes erreurs, et d'être plus serein.e face à ta propre situation.

Je ne dégage toujours pas de salaire complet de mon activité. La crise sanitaire, n'a pas aidé, mais même sans, je n'aurai pas réussi à dégager un smic complet en 2020. Je n'ai aucune visibilité de quand ça sera le cas.

Merci d'avoir lu ce disclaimer, et passons au bilan.



- 2016, création d'entreprise et vente en ligne -

Après des mois de recherches sur comment vendre en ligne et la création de mes premiers produits, j'ouvre enfin ma boutique en ligne sur Etsy en mai 2016.

J'investis 600 € (piochés dans mes économies) dans du matériel pour créer mes produits, du matériel d'emballage et d'envoi, une imprimante, un petit massicot A4 et un peu de pub. J'ai déjà un bon ordinateur (montage perso, ça coûte moins cher), ainsi qu'une tablette graphique Wacom intuos pro M offerte par mon mari 3 ans plus tôt.

Je me lance d'abord dans la création de pin's et porte-clés entièrement fait main ainsi que de cartes de vœux illustrées (oui oui ^^).

C'est l'année qui m'a lancé dans mon aventure entrepreneuriale créative et m'a aussi permis de renouer avec le dessin et la peinture numérique. Faire de l'illustration est quelque chose qui me vient en tête rapidement, mais pour quel support ? Je n'en ai aucune idée. Pour le moment, je décide donc d'en faire à but décoratif, et je vends des impressions à afficher chez soi.


Panorama de mes créations en 2016.

Ce n'est pas très glorieux, mais c'est quand même déjà bien mieux que ce que je dessinais avant. Comme quoi quand on s'y met sérieusement, on progresse plutôt vite.


Et attention les yeux ! Promis, ça m'a plu lorsque j'ai fait cette illustration, mais au bout de 2 semaines, j'avais déjà honte de mettre ça en vente et je l'ai très vite retirée de ma boutique.




- 2017, suite et étude du portrait -

Je continue sur ma lancée. Je crée pleeeeeein de nouveaux produits.

Au milieu de l'année, je me rends compte que j'ai énormément de lacunes en dessin. La moindre petite illustration simple (un sujet avec un fond coloré abstrait) me prend un temps fou à réaliser, parfois jusqu'à plusieurs semaines ! Pour changer des animaux mignons, je me mets à étudier le portrait. Je fais ça en autodidacte avec des références sur pinterest et des vidéos youtube sur le sujet. Je fais principalement ça en numérique, car, à part pour du croquis vite fait, le traditionnel me fait tout simplement peur.

Si tu es curieux.se de savoir quelles vidéos youtube m'ont vraiment aidé, je te recommande la chaîne d'Istebrak. J'ai suivi ses lives tous les jeudis pendant presque 2 ans, et j'ai appris énormément. Bien sûr, elle parle en anglais, et rien n'est sous-titré. Un minimum de niveau en anglais est requis.

Je dessine un peu plus qu'en 2016, mais je produis tout de même très peu. Ma boutique tourne très bien avec une à deux commandes par jour ! Si ça te parait ridicule, pour moi, toute seule à gérer ma boutique derrière mon PC et à préparer les commandes sur mon bout de bureau, c'était fou en fait. J'étais extrêmement fière de faire l'aller/retour à la Poste chaque jour pour poster mes commandes !

Décembre 2017, je découvre le livre de Betty Edwards "Dessiner grâce au cerveau droit".


Panorama de ce que j'ai fait en 2017. Année du poisson. ^^ Tout est toujours peins en numérique.

Ce sont les seules illustrations que j'arrive à finir en 2017. C'est mignon, et pas si mal.

Mais il y a clairement une très mauvaise compréhension des formes, ainsi qu'une très grosse timidité dans le contraste des valeurs.


Quelques nouveaux designs, mais j'en ai créé bien plus que ça cette année-là.

Certains se sont extrêmement bien vendus. Si tu te poses la question, je fabriquais ces petits pin's et porte-clés avec du plastique magique imprimable. Je les découpais à la main (pas les moyens d'acheter une machine pour le faire à ma place à ce moment-là), ponçais les bordures pour que la prise en main soit agréable (surtout pour les porte-clés), et appliquais 3 couches de vernis pour protéger le dessin et donner un aspect propre à l'objet. Une fois que tout était sec, je m'occupais du montage et préparais l'emballage.


Je n'ai pas grand chose à montrer de mes premières études de portrait, j'ai perdu pas mal de données parce que je n'avais pas fait de sauvegarde et mon disque dur à rendu l’âme entre temps... Depuis, j'ai appris ma leçon et je fais mes sauvegardes tous les mois. :]



- 2018, déclic et nouveau projet -

Ma lecture du livre de Betty Edwards m'inspire énormément. Il me permet de comprendre les systèmes cognitifs qui rentrent en jeu dans l'apprentissage du dessin. C'est un énorme déclic. Je sais ce que je fais ou ne fais pas, et ce que je devrai faire ou ne pas faire.

Ma progression en dessin est fulgurante.

Jamais, à l'école, en cours de dessin, ou pendant mes cours d'arts appliqués, on ne m'a appris tout ça. Je décide alors de créer des cours de dessin pour adultes en m'inspirant des techniques décrites dans ce livre. Mais comme je ne me sens pas au niveau, je me donne au moins une année, voir deux, pour progresser.

Je comprends rapidement que si je souhaite vraiment être au niveau, je dois m'en donner le temps. Et fabriquer mes petits pin's, c'est rigolo, mais c'est long. Au final, entre la fabrication des produits, et la gestion de la boutique, je crée peu. Je prends alors la décision de ne plus créer de nouveaux produits.

Au printemps, je me lance dans l'aquarelle, et reprends goût au traditionnel. Je fais mes premières illustrations à l'aquarelle et crayon de couleur durant l'été 2018.

Fin 2018, au hasard d'une publication facebook, je rentre en contact avec M. Lilo qui donne des cours de dessin en Belgique. La présentation qu'il fait de ses cours sur facebook se rapproche beaucoup de ce que je veux faire. Nous échangeons longuement, et nous nous donnons rendez vous en 2019. De mon côté, je dois déménager mi-novembre avec pas mal de travaux d'installation à faire. Je sais que j'aurai peu de temps à consacrer à mon nouveau projet d'ici janvier 2019.

Échantillon visuel de 2018. Toujours beaucoup de numérique. J'ai investi dans une tablette graphique à écran en début d'année (une XP-Pen Artist 15.6), c'est un véritable plaisir de peindre dessus, et j’enchaîne les études de portrait. La plupart des portraits présents dans cet échantillon sont faits d'après une référence photo. Le portrait à la peau bleu, et le portrait de la jeune fille rousse sur fond jaune/vert sont d'imagination.



- 2019, concrétisation et nouveaux projets -

Bien installés dans notre nouvel appartement, avec mon mari, nous aménageons le bureau pour que je puisse peindre et dessiner à l'aise. Jusqu'ici, je n'avais qu'un bout de table devant mon PC. Suffisant pour de la peinture numérique, mais pour du traditionnel, je manquais cruellement de place. Avoir un espace dédié à la création a été un énorme coup de pouce à ma productivité.


Fin février, nous partons en Belgique pour y rencontrer M. Lilo. Sur trois jours (nous n'avions pas les moyens de rester plus longtemps), j'ai l'occasion d'assister à ses cours adultes, enfants, et cours particuliers. Nous échangeons énormément sur nos démarches respectives, l'apprentissage du dessin et la pédagogie. Cette rencontre m'a beaucoup appris, mais m'a surtout donné plus de confiance en moi pour enfin me lancer. La bienveillance de M. Lilo a été très inspiratrice. C'est décidé, mes cours commenceront en septembre 2019. En attendant, je dessine pratiquement tous les jours et continue l'étude du portrait, mais en traditionnel cette fois.


Les cours se lancent, les retours sont positifs, et je réussis à avoir quelques élèves sans diplôme d'enseignement, ni expérience. On peut compter comme expérience mon passé de formatrice en entreprise. Ce n'est clairement pas la même chose, mais c'est ce que je mets en avant lorsque l'on me demande mes références. Ça me semble suffisamment pertinent pour ne pas avoir l'impression de flouer qui que ce soit, et je suis très honnête sur le fait que c'est ma première année d'ouverture. Si des élèves de la première année lisent ces lignes, je les remercie infiniment pour leur confiance. :)


Fin 2019, je décide pour 2020 de reprendre en main ma boutique en ligne abandonnée, ainsi que de réorienter mes ambitions artistiques sur 3 axes : la transmission avec mes cours de dessin, la création avec des illustrations plus cohérentes et complètes, et enfin, la progression avec du temps dédié à l'étude et au croquis d'entraînement.


Côté création, j'ai décide de compartimenter ça en 2.

Je veux faire de l'illustration pour de la musique. Je me dis que travailler avec d'autres créatifs ne peut être qu'intéressant et enrichissant. N'ayant aucune expérience, ni aucune connaissance dans le milieu, je savais que ça n'allait pas être un travail générateur de revenu, en tout cas, pas de suite. Vu que je ne mets aucune pression financière sur ce projet, je serai libre de faire ce qui me fais envie.

Mais il faut bien faire rentrer un peu d'argent, les cours de dessin ne sont pas suffisants. Je décide aussi de faire du portrait animalier dans le style mignon que j'affectionne et avec lequel je suis déjà très à l'aise. Le portrait animalier est beaucoup plus facile d'accès. C'est aussi le choix de travailler avec des gens qui ont un lien affectif avec le sujet.


Coté progression, je me rends compte que les cours de dessin ont un avantage non-négligeable : je m'entraîne très régulièrement ! Mes élèves ont des questions, et parfois, il me faut faire des recherches et expérimenter de mon côté pour pouvoir y répondre. D'autres fois, mes élèves résolvent un problème différemment de ce que j'aurai fait, et ça m'ouvre à d'autres perspectives. C'est extrêmement enrichissant ! La transmission ne se fait clairement pas en sens unique.

Je décide aussi de commencer à faire des peintures abstraites à l'aquarelle. Le but étant de m'informer et m'améliorer dans cette pratique courant 2020 pour pouvoir en produire (et aussi éventuellement en vendre) en 2021 ou 2022.


Au hasard d'une publication facebook (encore ^^), je rentre en contact avec un musicien amateur "Horizon". Il cherche à compléter sa musique avec des images. Il aime la Science-fiction et la Fantaisie. Je lui montre une expérimentation très rétro sur le thème SF que j'avais réalisé quelques mois plus tôt. Ça lui plaît. Nous décidons de travailler ensemble et pendant les vacances de fin d'année, je peins la première version de l'illustration "Vertige" (qui ne me plaît pas du tout).

Échantillon visuel de 2019.

Je ne produis plus en numérique. J'utilise tout de même ma tablette pour faire du croquis, ou des schéma pour mes cours de dessin, mais pas d'illustration finie.



- 2020, suite, concrétisations et nouveaux projets -

Les cours de dessin reprennent.

Comme c'est ma première année, ça me prend beaucoup de temps de préparer les cours. Je n'arrive pas à avoir assez d'avance pour garder du temps pour moi et avancer mon portfolio comme il faut ou expérimenter dans l'abstrait.

Par contre, je commence rapidement les portraits animaliers avec ma première commande.


En mars, arrive ce qui arrive.


Pendant ce premier confinement, j'en profite pour reprendre "Vertige", et cette nouvelle version me plaît beaucoup. J'utilise Skillshare pour en apprendre plus sur l'abstrait et je réalise mes premières peintures abstraites à l'aquarelle.

Dans le même temps, je retravaille mon site de bout en bout pour mieux coller à mes nouveaux objectifs.


Pendant l'été, étonnement, les reproductions de mes illustrations SF se vendent plutôt bien sur ma boutique en ligne, en plus de quelques commandes de portraits. J'investie cet argent dans une webcam et un éclairage pour pouvoir proposer des cours de dessin en ligne à la rentrée.


La rentrée signe aussi le lancement de mon nouveau site web.

Je continue mes illustrations Rétro SF (5 en tout pour le moment). "Vertige", "Miroir", et "Mirage", sont très populaires et me permettent de faire beaucoup plus de ventes que prévu.


Et puis second confinement, mes cours de dessin continuent en ligne. Je commence aussi à streamer sur twitch pour tester, et je fais ma première vidéo youtube !

L'année se finit par des travaux dans le bureau. Nous réaménageons la pièce pour me donner un espace de création encore plus optimisé !


Échantillon visuel de 2020.


Même si 2020 a été la montagne russe émotionnelle, j'ai réussi tout de même à être très productive (comparé aux années précédentes).

J'ai refait entièrement mon site internet pour relancer ma boutique en ligne, ainsi que mon blog, avec succès. J'ai réalisé ma toute première série d'illustrations cohérentes, tout en continuant de faire des croquis d'étude, sans oublier de préparer mes cours de dessin pour chaque semaine. J'ai aussi mis en place un Discord privé pour mes cours en ligne. Enfin, j'ai organisé 4 sessions de cours de dessin en ligne gratuits ouvert à tous.


J'ai déjà plein de projets pour l'année qui arrive : streamer régulièrement (une à deux fois par semaine, on va voir), me filmer systématiquement pour faire des vidéos youtube sur mon processus de dessin et mise en couleur.

J'ai quelques autres idées pour compléter ma série d'illustrations Rétro SF (dont un autoportrait ! :o). Et je souhaite commencer une nouvelle série d'illustrations courant 2020 sur un nouveau thème. Enfin, je n'ai pas perdu de vue mon envie de faire de la peinture abstraite, et j'espère pouvoir en faire plus pour cette nouvelle année. :)



Le bilan du bilan

Chaque année a nourrit la suivante et cette rétrospective m'a fait réfléchir à chacune de ces graines semées depuis 2016. Et voici ce que j'en retiens :


L'apprentissage du dessin et de la peinture (ou tout autre activité artistique) se fait par palier. Quand on se lance, on s'améliore et on s'améliore, encore et encore. Et puis à un moment, on stagne. Un déclic se fait, et on progresse à nouveau encore et encore.

Et le cycle recommence.


Je voyais la progression comme positive et la stagnation comme négative. Pourtant...

Dès qu'on s'améliore, on déteste rapidement ces anciens travaux.

Et ça a été assez destructeur pour moi. Ma motivation n'était pas là.

Même si je me voyais progresser, je n'étais satisfaite de rien, et j'avais du mal à me lancer dans une nouvelle illustration, genre spirale infernale.


J'ai atteint mon premier palier en 2020. Je pensais que stagner allait être frustrant et démotivant. Mais pas du tout en fait ! Je me sens à l'aise, en confiance et j'aime enfin ce que je fais. Du coup ça me donne envie d'en faire encore plus ! C'est un cercle vertueux. :)


Au tout début, en 2016, je me suis lancée un peu à l'aveugle, sans objectif précis. Et jusqu'à fin 2017 ma progression a été lente, à cause, de ce manque d'objectif.

La situation a changé dès 2018 avec le projet des cours de dessin. En 2019, le fait d'avoir un bureau pour peindre et dessiner a aussi énormément aidé à nourrir ma motivation. Je n'ai pas beaucoup produit en 2018 ou en 2019, mais j'ai énormément progressé et le fait d'avoir un objectif clair m'a permis de garder ma motivation.

Et puis en 2020, je trouve enfin un processus qui me plaît avec mes illustrations SF à l'encre et aquarelle. Et même si je progresse toujours un peu, 2020 est une année où j'ai très peu progressé par rapport à 2018 et 2019, mais j'ai aussi beaucoup plus produit. Et je le vis bien en fait. ^^


Si je devais représenter mon parcours artistique en terme de temps et progression, ça ressemblerai un peu à ça :

Mais je ne regrette pas du tout 2016 et 2017. Si artistiquement ces 2 années ne m'ont pas fait beaucoup progresser, j'ai tout de même appris pleins d'autres choses qui me sont essentielles aujourd'hui comme la gestion d'une boutique en ligne de A à Z (création, gestion, photo produit, emballage, envoi, frais de port, service client...). Ceci dit, j'ai l'impression d'avoir vraiment lancé mon entreprise en 2019. J'aurai surement pu m'épargner une année d'errance, si j'avais de suite eu la démarche de m'améliorer sérieusement et m'étais fixée un objectif précis dès le début.


Dès que je serais sortie de mon palier de stagnation, je sais que me donner des objectifs clairs me permettra de rester motivée pour arriver à un nouveau palier bien plus rapidement. Et j'espère ainsi pouvoir transformer la spirale infernale de la progression en cercle vertueux aussi.


Et toi, 2020 a-t-elle été une bonne année créative ?

Es-tu sur un palier comme moi, ou en pleine progression ? Je serai curieuse de savoir comment tu le vis : si la motivation est là, ce qui te motive le plus et ce qui te motive le moins... Et surtout, quels sont tes objectifs ?

par Marine Feuilleaubois.

© 2021 PLUME illustrations

Tous droits réservés.

Illustration, portfolio, blog, boutique en ligne et cours de dessin - bordeaux, Mérignac, Nouvelle Aquitaine, France

fleche grise
PLUME illustrations logo
  • Instagram
  • Facebook
  • twitch_channel
  • YouTube
  • Twitter
PLUME illustrations
0