Pourquoi la peinture numérique ?

En France, le numérique n'est pas totalement accepté comme un medium artistique à part entière. Pourtant, toute l'industrie graphique demande à ses illustrateurs d'être capable de livrer ses créations sous forme numérique qu'il travaille traditionnellement ou numériquement n'a plus vraiment d'importance.

Je peins principalement numériquement.

Ma sœur avait eu cette réflexion en voyant mon travail : "Mais c'est de la triche, tu fais ça sur ordinateur".

Et il y a encore quelques jours, dans un groupe facebook de dessin, je tombe sur ce commentaire à propos d'une peinture numérique :

 

Est-ce le manque de résultat physique ? Il suffit d'imprimer la peinture numérique pour avoir un résultat physique. On peut même imprimer sur toile.

 

Est-ce parce que le résultat physique n'est pas unique ? La photographie est considérée comme un art à part entière et la photo peut être tirée encore et encore et encore...

Tout comme pour la photo, des impressions en édition limitée sont possibles, voir même une impression unique.

 

Est-ce parce que l’ordinateur et le logiciel font tout le travail ? Non, c'est tout simplement faux.

Je défie quiconque qui n'a jamais dessiné de lancer Photoshop en version d'essai (ou Krita, c'est gratuit), d'emprunter une tablette graphique et de peindre. Juste pour voir.

La peinture numérique demande de maîtriser ses outils et connaître ses bases comme n'importe quel autre medium : tablette graphique, software graphique, dessin, composition, valeurs, couleurs, proportions...
 

Je me suis mise sérieusement à la peinture numérique, il y a 2 ans presque tout rond. Et je me suis passionnée pour l'étude du portrait il y a un peu moins d'un an. J'ai donc encore beaucoup de progrès à faire, et je ne maîtrise pas encore tous les aspects cités au-dessus (mais c'est ça qui est passionnant :D). Je vais tout de même partager mon process sur un de mes derniers portraits réalisé sans référence photo. En espérant montrer que non, l'ordinateur/le logiciel ne fait pas tout le travail...

J'avais en tête une rouquine, avec un visage très anguleux. C'est simple, mais je voulais savoir ce que je pouvais faire sans m'appuyer d'une référence photo.

 

 

Je commence par un croquis rapide. Sans référence je n'ai pas besoin d'être précise, je pose des formes générales. Dès la seconde étape, je pose les couleurs, et on se lance en plein dans la "phase moche" (aussi connu sous le nom de "ulgy phase" en anglais ! :D).

 

 

J'affine un peu mes transitions de couleur. Puis je commence à détailler. Je cherche aussi des couleurs pour le fond, histoire que ça soit un peu moins morne.

 

 

Je continue à travailler les  détails. je rajoute le bijou et finalement les reflets bleus dans ses yeux !

 

 

Résultat, j'ai quelques soucis de proportions (l'oreille par exemple :x), je manque d'efficacité dans le placement de mes blocs de couleurs, et je suis très certainement un peu flemmarde sur le rendu des cheveux. J'peux me cacher derrière l'excuse du "c'est mon style", mais bon... 

Je suis tout de même contente de mon portrait. Je n'aurai jamais réalisé ça en traditionnel. Pourquoi ? Parce que j'ai une peur (sûrement idiote, mais bon que veux tu...) de gaspiller des fournitures.

Des fournitures qui peuvent coûter très cher pour de la peinture à l'huile par exemple (je donne cet exemple parce que la peinture numérique se manipule beaucoup comme de la peinture à l'huile).
 

Avec le numérique, je peux expérimenter, défaire, refaire et recommencer, ce n'est pas grave. Ce n'est que du temps où j'apprends.

Attention, le matériel pour faire de la peinture numérique n'est pas donné non plus, mais il est réutilisable. Un ordinateur dure plusieurs années (au moins 5 ans), une tablette graphique peu durer très très longtemps pratiquement dix ans pour les tablettes wacom, le logiciel peut être très cher, moyennement cher, à abonnement ou gratuit ! C'est donc un investissement, mais qui, personnellement, m'a complètement libérée créativement.
 

Alors pourquoi pas la peinture numérique ?

 

Je serai ravi d'entendre ton avis et tes expériences sur ce sujet.

As-tu commencé par le numérique ? Peut-être n'as-tu jamais essayé ?

Peut-être ressens-tu le numérique comme une contrainte à l'inverse de mon expérience ? As-tu trouvé le medium qui t'as libéré et inspiré ?

Marine Feuilleaubois

02.07.2018

Processus créatif, Photoshop, Digital painting, Peinture numérique